Article rédigé avec l’aide de Yasser Foufa, étudiant en médecine et stagiaire SARROS

La fasciite plantaire est une condition médicale qui affecte le tissu fibreux (le fascia) qui recouvre les os du talon, sur la face plantaire du pied. Normalement, le fascia supporte l’arche plantaire et permet au pied de garder sa forme lors de la marche. Il absorbe également les chocs lors de l’activité.

Avec l’âge, le fascia plantaire perd graduellement sa capacité de réparation et devient plus sensible aux différents stress provenant de nos activités. C’est l’usure du fascia plantaire qui est responsable des symptômes de la fasciite, ce qui explique pourquoi la majorité des cas surviennent au-delà de 40 ans. L’usure du fascia se produit plus ou moins rapidement selon la forme du pied, mais également selon certains autres facteurs qui peuvent être modifiés pour éviter une récidive :

  • Obésité
  • Sédentarité
  • Surutilisation du pied (par exemple, chez les adeptes de course à pied)
  • Port de chaussures offrant peu de support à l’arche plantaire
  • Raideur du tendon d’Achille ou des muscles intrinsèques du pied
Schéma du pied

Quels sont les symptômes de la fasciite plantaire?

La majorité des personnes souffrant de fasciite plantaire décrivent une douleur qui apparaît durant les premiers pas au réveil ou encore après avoir été assis ou couché sur une période prolongée. La douleur est souvent soulagée après ces quelques pas et peut réapparaître durant la journée (par exemple en montant des escaliers ou en restant debout trop longtemps). Cette douleur est souvent décrite comme une aiguille ou un couteau enfoncé sous le pied. Elle est localisée à l’intérieur du pied, mais elle peut aussi irradier en suivant le trajet du fascia plantaire.

Comment diagnostique-t-on la fasciite plantaire?

Le diagnostic de la fasciite plantaire est un diagnostic dit clinique, c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire de passer des examens ou des rayons X. Votre professionnel de la santé posera des questions sur les symptômes et procédera à un examen physique, en palpant l’arche plantaire à la recherche de douleur.

Quel est le traitement de la fasciite plantaire?

La fasciite plantaire peut se résoudre d’elle-même sans traitement. Toutefois, cela peut prendre jusqu’à 18 mois! Afin de limiter l’impact de la douleur sur la vie quotidienne, votre professionnel de la santé peut proposer un traitement axé sur les symptômes et la modification des facteurs de risque de la fasciite plantaire.

Repos et modification des activités

Il faut essayer d’éviter les activités qui causent la douleur, sans toutefois rester inactif en espérant la disparition de la douleur! Il faut simplement moduler nos activités pour favoriser la guérison. Par exemple, la marche ou la course pieds nus sur des surfaces dures est à éviter.

Glace

Il faut appliquer de la glace sur votre talon pour 10 à 15 minutes et ce au minimum deux fois par jour. Cela peut être fait au réveil pour soulager les douleurs matinales. Une bonne technique serait d’utiliser une bouteille glacée et la rouler sous votre pied.

Anti-inflammatoires

la prise de Naproxen ou d’Ibuprofène soulage habituellement la douleur causée par la fasciite plantaire. Votre médecin pourra vous prescrire les bons médicaments à prendre.

Exercices d’étirement et renforcement

Ces exercices ont comme but de renforcer les muscles de votre pied et de soulager les tensions qui se sont développé. Votre médecin peut vous expliquer quelques exercices pour commencer. Vous trouverez une description d’exercices ainsi que des liens vers des vidéos à la fin de cet article.

Massages

Le massage quotidien de la région douloureuse semble fonctionner chez certains patients. Vous pouvez soit masser votre pied avec vos doigts en suivant le trajet du fascia et en massant les muscles autour pour les détendre, soit utiliser une balle de tennis ou de golf en la faisant rouler sous votre pied quelques minutes dans votre routine au réveil et dans la journée pour vous soulager. De plus, un bon massage du fascia augmenterait le flot sanguin à ce niveau et favoriserait une guérison rapide selon certaines études.

Il est intéressant de savoir qu’un traitement conservateur de quelques semaines ou mois est suffisant pour soulager 90% des patients, d’où l’importance de s’engager sérieusement à le suivre. Si les douleurs sont persistantes au-delà de quelques semaines, votre médecin peut vous orienter vers d’autres options. Il peut pratiquer une injection de corticostéroïdes au niveau du talon pour tenter de vous offrir un soulagement. Il peut également vous orienter vers des services de physiothérapie et vers un podiatre pour vous offrir un meilleur soutien au niveau de l’arche plantaire à long terme. De plus, il existe des attelles de nuit pour vous soulager. Rarement, une intervention chirurgicale ou une thérapie par onde de choc extracorporelle peut être requise, mais cela relève plutôt de cas d’exceptions.

Quelques exercices

Exercise avec la serviette

Étirements avec une serviette

  • Commencez l’exercice en position assise au sol, les jambes en extension
  • Placez une serviette juste sous les orteils, autour du pied concerné
  • Tout en tenant une extrémité de la serviette dans chaque main, tirez sur la serviette pour ramener votre pied vers vous
  • Gardez la position pendant 15 à 30 secondes
  • Répétez le tout 2 à 4 fois, jusqu’à 5 fois par jour
Exercise dans l'escalier

Étirement sur marche d’escalier

  • Se tenir debout sur une marche d’escalier et tenant la rampe
  • Reculez tranquillement de sorte que vos talons se trouvent dans le vide (tout en garder la moitié de chaque pied stable sur la marche)
  • Laissez vos talons descendre plus bas que la marche d’escalier. Vous devriez sentir un léger étirement sous votre pied. Tenir cette position pour 15 à 30 secondes.
  • Recommencez 2 à 4 fois avec 10 secondes entre chaque étirement
Exercise sur le mur pour les mollets

Étirement du mollet (tendon d’Achille) à l’aide d’un mur

  • En étant debout, placez vos 2 mains sur le mur (approximativement à la hauteur de vos yeux)
  • Mettre la jambe à étirer à environ 30cm dernière l’autre jambe.
  • Tout en gardant les talons au sol, amenez votre corps vers le mur (vous devriez sentir un étirement à l’arrière de la jambe)
  • Tenir cette position pour 15 à 30 secondes
  • Recommencez 2 à 4 fois

Apprenez en plus pour rester en bonne santé

Votre santé

13 Jan. 2020 Conditions médicales

La douleur lombaire

Lire plus
29 Déc. 2019 Conditions médicales

La fasciite plantaire

Lire plus
12 Août. 2019 Conditions médicales

La tendinopathie de l’épaule

Lire plus