Qu'est-ce que ça comprend?

Description du stage

Le stage SARROS se déroule entre les mois de mai et août et dure généralement deux à six semaines. L’horaire est établi de façon à maximiser la diversité des expositions cliniques. Une attention particulière est portée aux intérêts des stagiaires dans l’élaboration des activités. Le stagiaire est amené à suivre plusieurs médecins dans leur pratique quotidienne et pourra découvrir plusieurs facettes de leur travail. Il sera exposé à diverses spécialités, et pourra également observer le travail des différents professionnels de la santé qui complètent l’équipe soignante. L’apprentissage par observation permet au stagiaire de consolider la matière apprise durant sa formation et commencer à l’intégrer dans un milieu clinique.

Le stage SARROS comprend en outre un volet recherche. Chaque stagiaire est jumelé avec un résident en médecine familiale et assiste ce dernier dans la collecte de données pour son projet d’érudition. Il s’agit généralement d’un projet d’évaluation de la qualité de l’acte au GMF-U ou à l’hôpital. Une belle occasion de côtoyer l’équipe de résidents et d’apprendre les rudiments de la recherche clinique!

Faire un stage SARROS à Val-d’Or

Comment s'inscrire?

L’application pour le programme SARROS se fait directement via l’équipe régionale de recrutement. Il suffit d’envoyer les documents suivants à cette adresse, en mentionnant au passage le nombre de semaine désirées.

  • Curriculum vitae
  • Une lettre de motivation – si le milieu ciblé à travers l’Abitibi-Témiscamingue est Val-d’Or, le mentionner dans la lettre

Pour plus d’information, consulter le site Internet de l’équipe SARROS, section Abitibi-Témiscamingue.

Plus qu'un simple centre de santé

Description du
GMF-U et de l’hôpital

Le Groupe de médecine familiale universitaire (GMF-U) de la Vallée-de-l’Or a vu le jour en 2009. C’est suite à la mobilisation de toute une équipe, dont plusieurs médecins de la région, qu’un programme complet de résidence en médecine de famille sur place, à Val-d’Or, a été mis en place en collaboration avec la Faculté de médecine de l’Université McGill.

Depuis son ouverture, la clinique ne cesse de croître en termes de services offerts, de professionnels de la santé et de clientèle inscrite.

Le GMF-U compte plusieurs salles d’examen, une salle de chirurgie mineure, une salle de réunion et de cours équipée d’un système de visioconférence et une salle de supervision. Les salles d’examen utilisées par les résidents sont équipées de caméras vidéo en circuit fermée pour permettre le visionnement et l’enregistrement. Le GMF-U dispose également d’un dossier médical électronique.

Les patients du GMF-U bénéficient de la présence de plusieurs professionnels sur place : infirmières cliniciennes pour le suivi des maladies chroniques, infirmières auxiliaires, travailleurs sociaux, inhalothérapeute et pharmacienne.

L’hôpital de Val-d’Or

  • Population desservie : 44 672 habitants de la municipalité régionale de comté (MRC) de la Vallée-de-l’Or, ainsi qu’un corridor de service avec les patients cris des Terres-Cries-de-la-Baie-James (environ 13 000 personnes)
  • 73 lits en soins de courte durée physique, pour environ 4500 hospitalisations par année
  • 17 civières d’urgence majeure et deux salles de réanimation, pour 48 000 visites par année – la salle d’urgence la plus achalandée de la région
  • 650 accouchements par année – la salle d’accouchement la plus occupée de la région
  • 16 spécialités sur place : cardiologie, pneumologie, gastro-entérologie, néphrologie, endocrinologie, hémato-oncologie, dermatologie, médecine interne, anesthésie, ORL, chirurgie générale, gynécologie, pédiatrie, radiologie, médecine nucléaire, psychiatrie

Participer aux activités de formation

Activités académiques

Les stagiaires sont invités à participer aux activités de formation destinées aux résidents (demi-journées académiques, cours d’urgence), et peuvent ainsi approfondir leurs connaissances théoriques et cliniques sur des sujets touchant la médecine familiale.

Une partie intégrante du stage SARROS

La santé autochtone

La santé autochtone fait partie intégrante du stage SARROS au GMF-U de la Vallée-de-l’Or. Les stagiaires ont la chance d’accompagner des médecins de famille lors de journées de clinique dans les deux communautés anishnabe avoisinantes (la réserve de Lac-Simon et l’établissement de Kitcisakik). Dans le cadre de leurs activités hospitalières (urgence, obstétrique, hospitalisation), ils ont également l’occasion de prodiguer des soins aux patients cris de la Baie-James, qui sont transférés à l’hôpital de Val-d’Or lorsqu’ils nécessitent des investigations ou des traitements de deuxième ou troisième ligne.

À partir de l’hiver 2020, les stagiaires participeront également à des demi-journées à la clinique du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, qui dessert la population autochtone vivant en milieu urbain.

Un programme qui couvre la majorité des dépenses durant le stage

Logement et incitatifs financiers

Un logement est fourni à proximité de l’hôpital. Les stagiaires partagent généralement un appartement avec un ou deux collègues. Des places de stationnement sont disponibles.

Le programme SARROS couvre la majorité des dépenses durant le stage.

 

Frais de transport

coût réel (un aller-retour par séjour via le moyen le plus économique)

Allocation forfaitaire

505 $ par période de stage ou 126,25 $ par semaine de stage

Rémunération horaire

salaire minimum en vigueur (maximum de 40 h par semaine)

Logement

580 $ par période de stage ou 145 $ par semaine

Vous avez le goût d'être au coeur de la nature?

Découvrez la Vallée-de-l’Or